histoire du cbd

Le CBD  (cannabidiol)est de plus en plus connu et constitue un marché en plein essor. Mais savez-vous que l’utilisation du cannabis à des fins médicales ou religieuses n’est pas nouvelles ? Et que le CBD à été découvert dès 1940 ? Nous vous proposons de découvrir l’histoire du CBD.

Histoire du Cannabis, le Chanvre, connu et utilisé dès le néolithique

Le Cbd a été découvert qu’au milieu du XXème Siècle, Nous allons nous intéresser à celle de la plante dont il est issu, le chanvre, ou Cannabis L. Sativa découvert et utilisé à des fins médicinales il y’a des milliers d’années. Des traces ont été trouvées dans des fouilles archéologiques provenant du néolithique en Asie notamment des pots en céramique décorés de fibres spiralés de chanvre. Cette plante pousse facilement sous de nombreux climats, en particulier en zone tropicale et humide, et a de tous temps accompagné l’homme. On suppose donc qu’il s’agit d’une des premières plantes domestiquées par l’homme autant pour ses fibres solides, ses graines nourrissantes et les propriétés médicinales de sa résine.

 Si aujourd’hui, le cannabis a une image avant tout de drogue associée à un usage récréatif, cela n’a pas toujours été le cas !

Le Chanvre à travers l’histoire connu et utilisé pendant l’antiquité

Le Cannabis trouve des traces écrites datant de l’antiquité notamment en Egypte antique dans le Papyrus  Ebers (rédigé 1500 ans av. J.-C.) mentionne l’utilisation d’huile de chènevis. En Chine, le plus ancien traité de matière médicale (Shennong bencao jing), compilé aux alentours du début de notre ère, mentionne le cannabis.

À la même époque, dans le domaine gréco-latin, le médecin botaniste grec Dioscorides décrit dans De Materia Medica (ier siècle), un kannabis emeros (femelle), identifié comme le Cannabis sativa.

Les peuples Germaniques cultivaient également le chanvre dont les fibres servaient à la fabrication de vêtements et de cordes pour les bateaux.

Dans l’empire Romain on retrouve la trace du chanvre dans plusieurs écrits. Au IIe siècle, les Romains vont introduire la culture du chanvre en Gaule avec celle du seigle, de la gesse et de la vesce.

Le Chanvre au Moyen Âge

Au Moyen Âge, l’empereur Charlemagne va fortement encourager la culture du chanvre. Il s’agit alors d’une denrée stratégique, gage de prospérité, en raison des nombreuses utilisations permises par sa fibre : vêtements, cordages, voiles.

À la même époque, les Arabes apprennent de prisonniers de guerre chinois le secret de la fabrication du papier, après la bataille d’Atlah. Celui-ci est obtenu à partir d’écorce de mûrier et de fibres de chanvre.

Une seconde vague de diffusion de la culture du chanvre accompagnera donc les invasions arabes, en Afrique du Nord, puis en Espagne, en France, en Sicile. Les Arabes ont en effet perfectionné la technique de fabrication du papier à partir de chanvre, papier qui sert de moyen de diffusion des manuscrits arabes, dont le Coran, mais également de nombreux textes de portée scientifique (mathématique, astronomie, médecine, etc.), littéraire ou philosophique. Ils installent leurs moulins à papier en Andalousie au début du xie siècle. Les traités médicaux arabes et perses décrivent de manière détaillée l’action du chanvre et son potentiel thérapeutique

On peut donc constater que l’utilisation du chanvre est ancestral et qu’elle a été développée à travers les âges.

Revenons-en au CBD  une découverte de 1940

La découverte du CBD date ainsi du milieu du siècle dernier. Le chimiste anglais Robert S . Cahn a tout d’abord dans les années 30 découvert partiellement la structure du CBN.

En 1940, celui-ci a été isolé pour la première fois par Roger Adams, un biochimiste de l’Université de l’Illinois. Ses recherches lui permettront également de synthétiser le CBN et de découvrir le THC, la substance psychotrope du cannabis. Après la découverte des cannabinoïdes, des chercheurs du monde entier ont en étudié les effets. Ce n’est qu’en 1970 que les premières études thérapeutiques sur le CBD ont été véritablement menées.

Les recherches sur le CBD, son action sur le système endocannabinoïde et ses multiples domaines d’application n’ont en effet cessé d’évoluer et de progresser. Même s’il reste encore énormément de choses à découvrir sur le cannabidiol et ses bienfaits sur l’organisme, on sait d’ores et déjà que c’est un anti-douleur, un relaxant et un anti-inflammatoire efficace mais il reste encore beaucoup de choses à découvrir sur ses vertus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notre site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.